Paroles d'A

Décembre 2012 : focus sur la découverte de l’asexualité

AVA s’intéresse à la diversité des points de vue et des expériences, à toutes les façons de vivre l’asexualité. Pour donner de la visibilité à cette diversité, nous publions régulièrement des témoignages de personnes qui nous parlent le leur asexualité avec leurs propres mots. Aujourd’hui, Olivier, Lilly et Tyane nous expliquent ce que la découverte de l’asexualité a changé dans leurs vies.

« Pour moi il y aura toujours un avant et un après ma découverte de l’asexualité. Assez tôt dans ma vie je me suis rendu compte que je n’étais pas attiré par les femmes contrairement à mes camarades. Je pensais peut être être gay, mais quelque chose ne collait pas, car au final je n’arrivais pas à m’imaginer avec un garçon. Pendant plusieurs années je me suis interrogé, je me disais que peut être que je ne m’assumais pas en tant qu’homosexuel, ou peut être que j’étais difficile et que je n’avais pas encore rencontré le type de personnes qui me plaisait. J’ai compris que quelque chose m’échappait vraiment lors de ma première expérience amoureuse avec une fille, la proximité physique me mettait vraiment mal à l’aise et ça ce n’était pas normal. J’ai préféré retourner à mon célibat, mais j’étais complètement perdu. J’ai découvert la notion d’asexualité six mois plus tard en faisant des recherches sur internet sur les sentiments amoureux. Ça a été un moment vraiment magique, je me reconnaissais dans tout ce que je lisais sur AVEN*, il y avait des centaines de personnes avec les mêmes ressentis que moi. A 19 ans j’avais enfin trouvé un mot pour décrire ce que je ressentais. J’étais asexuel et quand je l’ai compris j’ai senti un poids énorme s’envoler et une page de ma vie se tourner.

C’est après cela que j’ai pu commencer à vraiment tomber amoureux, à ressentir et exprimer mes sentiments. Je me suis beaucoup libéré, je communique bien plus facilement avec les autres sur mes ressentis qu’avant. »
Olivier, 24 ans

« Je l’ai découvert un peu par hasard il y a maintenant presque cinq ans. Je cherchais une image (de je ne sais plus trop quoi) et je suis tombée sur un blog qui parlait d’asexualité. Le mot m’a interloqué alors j’ai lu ce qui se disait. Et là le choc. Je me suis dit mais c’est moi ça. J’ai lu le blog et après j’ai fait une petite recherche sur Google et je suis tombée sur AVEN*. Ça a été une vraie révélation. C’est comme si quelqu’un venait d’allumer la lumière et que je me rendais enfin compte que jusqu’à présent j’avançais dans le noir. Je savais enfin qui j’étais et où j’allais. J’étais à un moment de ma vie où j’avais du mal à envisager l’avenir. Je me sentais différente des autres et j’avais l’impression de ne pas être faite sur le même modèle que tout le monde. Le fait de pouvoir mettre un mot sur ce que j’étais et surtout savoir que je n’étais pas seule m’a enlevé un énorme poids des épaules. »
Lilly, 26 ans

« Il y a trois ou quatre ans, je ne me posais pas de question quant à ma sexualité. Je ne souffrais d’aucune opprobre, d’aucune déception relationnelle. Néanmoins, la découverte de l’asexualité, du forum AVEN* et la rencontre d’asexuels furent pour moi la source d’une immense et mémorable joie. Pourquoi ? Même si je tolérais la présence affirmée du sexe dans la société, je me sentais plus ou moins étranger à une partie de ce monde-ci. La rencontre avec les membres d’AVEN* m’a rassuré sur les autres et sur moi-même, en plus du fait qu’elle m’a permis de connaître des personnes réunies par ce désintérêt. Elle m’a apporté un soutien dont j’ignorais le besoin. Certes, j’ai rencontré bien d’autres gens généreux et compréhensifs, certes (presque) tout le monde cultive d’autres passions que le sexe, mais, simplement, c’est autre chose que de rencontrer des gens pour qui cela, et tout ce qui tourne autour, n’a absolument aucune importance »
Tyane, 23 ans

Si vous aussi avez envie de donner votre perspective sur l’asexualité, de raconter votre propre histoire avec vos propres mots, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse: paroles.asexualite[at]gmail.com

* AVEN: Asexuality Visibility Educational Network. Le forum d’AVEN France est le forum de discussions pour les personnes asexuelles le plus fréquenté en France.
AVEN France: asexuality.org/fr
Le forum d’AVEN France: asexuality.org/fr/forum

One Commnet on “Décembre 2012 : focus sur la découverte de l’asexualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *