Aromantisme

Une personne qui ne ressent pas d’attirance romantique est appelée aromantique. Comme pour l’asexualité, l’aromantisme est pensé comme un spectre. Le spectre de l’aromantisme contient toutes les personnes qui sont aromantiques et dans la zone grise (gray-romantique, greyromantiques, demi-ro), qui peuvent éprouver de l’attirance romantique très rarement ou sous certaines conditions précises.

L’attirance romantique une attirance qui amène à souhaiter une intimité avec une autre personne, cette intimité impliquant un béguin d’une manière ou d’une autre et une volonté d’interdépendance ou des variations restant sur le thème de la notion sociale de « romance » . Par opposition, une personne zedromantique est une personne qui n’est pas dans le spectre de l’aromantisme.

AMATONORMATIVITE

L’amatonormativité consiste à privilégier les relations romantiques comme fondamentales et naturelles, en les établissant comme étant hiérarchiquement supérieures aux autres formes de relations. En partant du principe que tous les êtres humains sont universellement à la recherche d’amour ou de romance, en particulier par la voie d’une relation monogame de long-terme, sans laquelle il est impossible de trouver bonheur et épanouissement, les personnes aromantiques entendent souvent que leur orientation romantique est une anomalie qu’il faut corriger, au risque de ne pas pouvoir trouver le bonheur.

TOUTES LES RELATIONS NE SONT PAS ROMANTIQUES

Il n’y a pas de règles. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise manière de tisser et d’entretenir des relations avec les autres. Elles sont construites par les personnes, en fonction de leurs envies, leurs besoins et leurs limites, et elles décident de la place et de l’importance de ces relations dans leur vie.

Les personnes asexuelles et aromantiques témoignent de la richesse et de la diversité de leurs relations interpersonnelles. Ces différents types de relations peuvent être pensés comme étant placés sur un continuum de l’ensemble des relations possibles. Il n’y a pas de modèle de ce que doit être une relation et on ne peut pas les hiérarchiser.

Pour nommer leurs relations, certaines personnes aromantiques/asexuelles utilisent le terme de relation queer-platonique :

Une relation queer-platonique repose sur de l’affection, du respect, de la confiance et est plus intense et intime que ce qui est considéré comme habituel pour une « amitié » . Elle peut se caractériser par un lien solide, un amour platonique et un engagement émotionnel. Il n’y a pas de consensus sur sa définition, une relation queer-platonique s’adapte aux personnes concerné·e·s, mais elle ne rentre pas dans le modèle traditionnel d’un couple romantique et il ne s’agit en aucun cas d’une relation romantique (mais elle peut être sexuelle). Ce qui distingue une relation queer-platonique d’une relation platonique, c’est qu’elle ne rentre pas dans les normes sociétales, il s’agit d’une nouvelle manière de concevoir les relations inter-individuelles.

A RETENIR

L’amatonormativité conduit à la déshumanisation des personnes aromantiques. Il est considéré à tort qu’elles ont des problèmes de maturité, de confiance et d’intimité et un passé émotionnel les ayant laissé·e « abîmé·e·s » , avec des « cœurs de pierre » sans la possibilité de s’épanouir et d’être heureux·se.

L’invisibilisation de l’aromantisme participe à renforcer ces discours et l’omniprésence de la romance dans la culture n’est pas sans impact sur les personnes aromantiques.

Il est donc crucial d’informer et de visibiliser sur les questions d’aromantisme afin de permettre aux personnes aromantiques de mieux accepter leurs identités.

–     L’aromantisme d’une personne n’est ni un symptôme ni un trouble, elle n’a pas à être guérie ou soignée.

–     L’aromantisme est une orientation romantique, une identité.

–     L’aromantisme n’est pas un choix de vie, un comportement ou une attitude vis-à-vis de la romance.

–     Les personnes aromantiques sont capables de ressentir de l’empathie et de l’amour (familial, platonique, amical…).

Nous recommandons la lecture du Manifeste Aromantique, écrit à Singapour par deux aromantiques en anglais et disponible en traduction française à notre page Ressources.